collage_judo_club_geneve_2.jpg

JUDO JIU-JITSU INSTITUT

CENTRE D'ENTRAÎNEMENT DU JUDO CLUB DE GENÈVE 

Nous avons le plaisir de vous accueillir sur le site du Judo Jiu-jitsu Institut- Centre d’entraînement du Judo Club de Genève.

Nous pratiquons le Judo, l’Aïkido et le Tai-Chi/Qi-Gong.
 

Que se soit pour devenir plus fort, plus efficace, plus concentré pour faire sa place dans la société, rechercher à améliorer sa précision technique et devenir un expert du combat à mains nues ou bien trouver dans la pratique des arts martiaux l’équilibre entre une vie professionnelle intense et le besoin vital de contacts humains chaleureux, vous serez toujours les bienvenus au JUDO JIU-JITSU INSTITUT DE GENÈVE.
 

Notre école indépendante est associée au Judo Club de Genève, le 1er club de judo à Genève fondé en 1947 par le docteur Marti.
 

Nous vous accueillons du lundi au vendredi dans notre club.
 

Notre objectif :
 

  • Développer un corps souple, agile et fort

  • Développer des relations saines de personnes à personnes, d’âmes à âmes

  • Développer un esprit clair
     

Les cours sont assurés par M. Rodolphe Peyvel, Professeur de Judo, Aïkido et Tai-Chi/Qi-Gong.

Nous restons à votre disposition pour tout autre renseignement ou pour participer à un cours d’essai gratuit.

 

LES PRINCIPES DE NOTRE INSTITUT

6

Respect
Autodiscipline

Rencontres
Échanges

Concentration

Apprentissage

 
disciplines.jpg

DISCIPLINES

JUDO Judo pour les enfants. Après avoir conquis les adultes du monde entier, le judo est devenu populaire chez les enfants. Pour l’enfant, le judo constitue une éducation physique attrayante et amusante grâce aux fortes motivations qu’elle éveille. Tandis que le corps dans son ensemble est mis à contribution, développé progressivement, le caractère s’affermit. Le judo constitue pour le jeune une école de courage et de persévérance. De nombreux pédagogues, psychologues et médecins recommandent le judo pour les enfants. Le judo permet à l’enfant, particulièrement brimé par les contraintes sociales de la vie moderne, soit d’extérioriser son agressivité encore fruste, soit de la développer. Il stimule le nonchalant, le timoré, tempère et discipline le violent et le colérique. Se mesurer sans blesser, s’affermir sans détruire, se plier à la discipline élémentaire indispensable dans la salle de judo, s’efforcer de gravir l’encourageante échelle des grades, se défier ensuite dans le combat sportif, tout cela confère au jeune un sentiment de sécurité, une assurance qui facilitera son intégration sociale et le suivra toute sa vie. Le Judo, régulateur efficace de l’agressivité juvénile, permettra à l’enfant de traverser sans encombre la période de la “jungle de la cour de récréation” pour découvrir le sentiment constructif du principe d’entraide sociale. L’âge favorable pour une inscription à des cours de Judo pour enfants se situe entre 7 et 8 ans. Auparavant, il est possible de familiariser l’enfant avec le Judo par des leçons préparatoires où le jeu tient une grande place.
Judo pour les adultes Selon son fondateur, le baron Jigoro KANO, professeur de lettres puis haut fonctionnaire de l’éducation nationale nippone, le judo est une méthode d’éducation complète c’est à dire à la fois du corps et de l’esprit. Le Judo utilise certains procédés de combat de l’ancien Jiu-Jitsu, art militaire où l’esquive tient une place capitale, et permet à l’adepte bien entraîné de vaincre un adversaire plus puissant, voire même armé. Le Judoka adulte a la capacité de projeter ou d’entraîner son adversaire au sol. Là, il peut le maîtriser et le contraindre à l’abandon suite à une immobilisation, une clé de bras, ou un étranglement. Tout cela pratiqué dans le respect de la santé du partenaire. La pratique du Judo sous la direction de professeurs spécialisés ne présente aucun danger pour une personne en bonne santé. Quel que soit son âge ou son sexe, le judoka est capable de tomber et de faire tomber en toute sécurité. L’entraînement est progressif et dosé ce qui rend l’apprentissage sécure. Chaque muscle et la totalité du système nerveux sont sollicités graduellement, en respectant les exigences du corps humain. Les conventions d’entraînement sont telles qu’elles rendent possibles l’assaut amical et la compétition sportive. Ce qui fait que le judo est un art à la fois martial et passionnant, pour les jeunes ainsi que pour les adultes.
AÏKIDO A partir d’une des plus anciennes écoles de Jiujitsu, parallèlement au judo, mais suivant une conception originale, voici surgi d’un lointain passé l’étonnant aïkido du professeur UESHIBA. La compétition sportive y est délibérément abandonnée ainsi que les tests d’efficacité. En revanche l’esprit de non-résistance, de souplesse harmonieuse, les ressources de l’esquive sont poussées à leur paroxysme par un entraînement patient et persévérant, pour aboutir à une rapidité d’exécution déconcertante. L’idée directrice est de dompter sans blesser, même un adversaire armé. L’Aïkido constitue une culture physique intense, progressive et non compétitive. Sa pratique développe une sensibilité déconcertante de toutes les perceptions. L’Aïkidoka est à la recherche de ses sensations corporelles en connexion avec celles du partenaire. Prendre sur soi, renoncer aux occasions fréquentes et alléchantes de brutalité en trouvant le point faible du partenaire, à ce prix seul les progrès sont possibles pour développer une pratique harmonieuse, souple et efficace. Pour qui ? Tout le monde : Pour les femmes, l’Aïkido apporte une confiance en soi en développant des capacités d’autodéfense, en améliorant la condition physique et la souplesse progressivement, tout en permettant la pratique non compétitive avec un partenaire. Pour les couples, qui souhaitent se retrouver en pratiquant une activité martiale ensemble. Pour les enfants à partir de 11 ans : découvrir son potentiel intérieur et grandir en confiance face aux difficultés de la vie. Comment ? En s’entraînant régulièrement, progressivement ou parfois intensément, en pratiquant le bâton, le sabre ou le couteau.
TAI-CHI/QI-GONG​ Au Tai-Chi Club de Genève nous pratiquons le Tai-Chi et le Qi-Gong, 2 arts énergétiques chinois. Le tai-chi est une surprenante gymnastique dite «de longue vie » et aussi un système d’autodéfense. Le Qi-Gong date de plusieurs millénaires, il est pratiqué pour l'amélioration de la santé. Le Tai-Chi et le Qi-Gong se pratiquent généralement par des mouvements lents et relaxants, exécutés suivant un rituel fixe. Selon les légendes et les vieux textes, ils sont réputés pour stimuler la vitalité physique et psychique d’une part, d'autre part le Tai-Chi développe le potentiel défensif. Ces pratiques énergétiques vous reconnecteront à votre corps et à vos sensations. Un entrainement régulier vous apportera l’équilibre et le calme qui manquent dans nos vies modernes. La pratique du Tai-Chi/Qi-Gong est aussi complété ponctuellement par des exercices à 2 qui nous permettent de comprendre le sens du déséquilibre et des forces.
 
Judo_Club_Geneve_TARIFS_Rodolphe-Peyvel.jpg
 
judo_edited.jpg
logo_new_white_bcgnd_only_internal_edited.png

HORAIRES

Judo_Club_Geneve_HORAIRES_Rodolphe-Peyvel.jpg
 

LES DIRECTEURS DU CLUB DEPUIS 1947

rodolphe_peyvel_edited.jpg

Rodolphe a commencé le judo à 6 ans avec son père. Il a passé son 1er dan de judo à Brest sous la direction de Claude Urvoy. A 23 ans il a décidé de s’entraîner plus intensivement en allant au Japon à l’université de Tenri. Il s’entraînait à l’époque à Lyon dans le dojo de Romain Pacalier où il a passé son 2ème dan.

De retour en 1999, il a réussi son diplôme de professeur de judo en France et il a enseigné pendant 10 ans en France.
Ensuite, il s'est concentré sur l’enseignement pour que le Judo soit accessible à tous facilement et qu’il serve au développement de l’individu.

En 2000 il a débuté l’Aïkido. Il a étudié l’Aïkido sous la direction de son père, puis il a  rencontré les maîtres Jo Cardot, Alain Guerrier, Philippe Grangé, Jiroo Kimura et Takeshi Yamada. Depuis, il suit  l’enseignement du Maître Takeshi Yamashima. Rodolphe a actuellement le 3ème dan d'Aïkido.

Rodolphe PEYVEL

Directeur et Formateur

Jean Michel peyvel.jpg

Jean-Michel Peyvel débute le Judo en France à l'adolescence sous la direction de différents professeurs, nottament de M. Jean-Georges VALLEE.

D'abord professeur à Annemasse, il reprend l'école du Judo Jiu-jitsu Institut et le Judo Club de Genève lorsque M. Jean Georges VALLEE prend sa retraite.

Sous son impulsion l'école et le Club se développent et les locaux du Judo de la rue Jules Crosnier deviennent trop petits. Grâce à une formidable opportunité et une cohésion de sa précision, le dojo déménage rue Goetz-Monin en 1999.

Le dojo grand et spacieux permet un beau développement du Judo et de l'Aïkido.

1ère Génération

Jean-Michel PEYVEL

photo Jean-Georges VALLEE.tiff

Invité par le Docteur MARTI, M. Jean-Georges VALLEE arrive à Genève en 1947 pour prendre la direction des cours du Judo Club de Genève.

M. Jean-Georges VALLEE est l'une des 100 premières ceintures noires de France. Il participe à la première rencontre internationale de l'équipe de France contre l'Angleterre à Londres.
Professeur renommé il participe à l'implantation du Judo à Genève et en Suisse. Il aura une forte influence sur ses élèves grâce à sa pédagogie et à précision technique et morale. Pour pouvoir développer son enseignement spécifique il fonde l'école de Judo Jiu-Jitsu Institut Sàrl qui évolue parallèlement au Judo Club de Genève dans un local moderne et indépendant, pour l'époque, situé rue Jules Crosnier.
Parallèlement au Judo, M. Jean-Georges VALLEE développe l'Aïkido, un autre art martial japonais.

Jean Georges VALLEE

Le Pionnier du Club

 

CONTACTEZ NOUS

JUDO JIU-JITSU INSTITUT
+41(0)22 321 20 03  |  info@judogeneve.ch

24, rue Goetz-Monin 24, CH-1205 Genève

Merci. Nous allons traiter votre demande dans les plus brefs délais.